Conjugaison

La douceur de ses pralines me disait que j'étais belle

Près de lui, tout me semblait naturel

Nous respirions un bonheur suprême

Je n'avais nulle peur d'être moi-même

 

Main dans la main, unis pour toujours

Dans les fous rires, les larmes des mauvais jours

Nous nous aimions d'un amour inconditionnel

Il était mon homme exceptionnel

 

Serrée contre son coeur, dans ses bras tels des remparts fortifiés

La vie nous souriait, j'étais si bien à ses côtés

Il s'échappait de nos regards cette flamme d'amour

Nos coeurs brûlaient constamment depuis le premier jour

 

Homme de foi, il était homme de vérité

J'affectionnais chaque trait de sa personnalité

Son calme et sa fougue, cette simplicité qui l'habitait

L'authenticité des sentiments qui l'animaient

 

J'aimais le voir sourire et voir pétiller le fond de ses yeux

Mon bonheur était le sien, je voulais qu'il soit heureux

Rien n'était trop beau ni trop grand pour l'amour de ma vie

   Se chérir jusqu'à ce que la mort nous sépare, telle était la promesse le jour de notre oui

 

Fiers l'un de l'autre, sans artifice ni compromis

Il était naturellement mon doux mari

Moi son épouse, j'étais la femme la plus heureuse...

 

Vim "Conjugaison"

Conjugaison

×