Au fil de l'eau

Tout près d’un cours d’eau, je suis allongée dans l’herbe

Intriguée, je regarde en silence avancer les nuages blancs

Emerveillée devant tant de grandeur et de mystère

Mon esprit s’interroge et se perd tout là-haut dans les cieux

 

Confondue par la profondeur et l’immensité de ce drap bleu

Je ne me sens qu’une infime particule de poussière sur la terre

Ayant la grâce de contempler ces joyaux de la nature

Qui s’offrent à mes yeux chaque matin lorsque brille le soleil

 

Simple instant de bonheur que de m’éteindre aux bruits de la ville

Etre seulement là et respirer, écouter l’oiseau chanter puis s’envoler

Voir le vent agiter chaque brin de feuillage, le ressentir sur ma peau

Entendre les clapotis de la rivière, plonger ma main au creux de son lit

 

Les couleurs de la nature nous offrent un tableau d'une majesté sans pareille

Loin des attractions et des dispersions que nous procure le siècle présent

Rien ne vaut ce moment de quiétude pour se retrouver et prendre conscience

De ce don précieux qui nous est accordé, d’être vivants et en bonne santé.

 

Vim  « Au fil de l’eau » (Ecrit sur la musique du film Paradiso "Le thème de l'amour")

Riviere

Photo du site routard.com

×