La "marre" aux canards !

Le perroquet sur son perchoir

N’a pas fini ses racontars

Il répète ce qu’il a entendu

Ce n'est pas de sa faute bien entendu

 

Sur la mare aux canards

Vois les beaux plumés se pavaner

Ecoute-les tous jacasser

Ce n’est vraiment pas joli à voir

 

Ça cancane de tous les côtés

Sur des gens que l'on a dans le nez

On se dit des vérités à l’envers 

La langue n’est pas faite pour se taire

 

C’est le crépuscule et bientôt le noir

Sur l’étang brodé de gros nénuphars

Surnage une illusion de paix mais parmi les roseaux

Ecoute en ce lieu même, coasser les crapauds

 

Devine qui, à l’autre bout du fil

Electrique, étaient bien perchés

Tout un tas de corbeaux tranquilles

Friands de rumeurs déversées

 

Avec du venin dans les crocs, écoute les crotales

Signaler leur présence, faisant vibrer leurs maracas

Ce qui sort d’une bouche, d’une gueule, d’un bec, rien de banal 

Paroles de paix, d’amour, de vie ou paroles qui détruisent et terrassent.

 

Vim  « La marre aux canards »

La marre aux canards

×