Crépuscule

Je n'aime pas voir la nuit tomber.

Elle dévoile insidieusement l'abysse de son rideau macabre,

détrônant sans un regard, l'éclat du jour qui la précède.

Impuissante, je ne peux la retenir dans sa frénésie,

comme on ne peut empêcher un souffle de s'arrêter.

Je suis là dans son arène, moi torche vivante,

lui conjurant de ne pas m'enrôler de son manteau funeste.

Un dilemme s'impose alors :

serait-elle ornée de contours adoucis,

au point de me décrocher la lune ?

Mais devant son cortège d'étoiles, elle ne peut renoncer

à la conquête terrestre,

laissant ainsi mon coeur dans sa nuit.

 

Vim "Crépuscule"

P1020405

×