L'Homme et la mer

Les pieds nus pénétrant les clapotis de la mer

Sensiblement attiré, tu la désirais de tes yeux

Je n’oublierai jamais même centenaire

Ce souvenir gravé en moi comme par le feu

 

Le pantalon relevé, tu étais tel un enfant heureux

Il n’eut pas suffi de grand-chose, rien de grandiose

Juste tes pieds dans cette mer dont tu étais l’amoureux

Pour que je contemple votre parfaite symbiose

 

J’étais remplie d’une émotion incommensurable

Tant je fus émerveillée de voir ton visage rayonner

Tu avais enfoui tes souffrances dans le sable

Le temps d’une brise tempérée sur le bord côtier

 

Souvenir intarissable d’un bonheur enlevé

J’ai posé ces quelques mots sur une feuille

Pour reconstituer au mieux mon cœur morcelé

Mon Amour, de notre vie j’en ai fait le recueil.

 

Vim « L’Homme et la mer »

L'Homme et la mer