Mourir en mer

Arrière à celui ou à celle qui pense que je divague

Je veux mourir en paix au large du bord de mer

Laissez-moi dériver puis choir au cœur des vagues

Je ne veux pas ressentir et voir le prochain hiver

 

Je veux m'éteindre sous un ciel bleu perçant

Où mes yeux pour la dernière fois y plongeront

Bercée par le chant des baleines, finir ma vie en rêvant

Pieds et mains déliés, avoir la liberté d'un électron

 

Je désire seulement m'étendre un instant sur le rocher

Être caressée encore une fois par les rayons du soleil

Avant de partir et de me trouver emportée

Par cet embrun funeste qui fera des merveilles

 

Au creux de son linceul, avec lui je ne formerai plus qu'un

Et les yeux noyés de ce ciel bleu, je boirai ma dernière tasse

Heureuse de quitter la noirceur de cet ignoble chemin

Où chaque lueur d'espoir n'est rien d'autre qu'une impasse

 

Adieu la vie, reprends ton lot d'épreuves et de chagrins

L'heure est arrivée, il est grand temps de refermer le livre

Je ne veux plus ramper tel un animal blessé, un pauvre chien

Que l'on oblige à survivre dans un trou béant et sans vivres.

 

Vim  « Mourir en mer »

Ka8ybly1

Photo du site effetmer.centerblog.net