Le quai de gare

Ne sachant à quel train me vouer

Ni dans quel wagon jeter les amarres

Étourdie parmi les coups de sifflets

Je suis égarée sur le quai de gare

 

Le brouillard m'encercle et me fait boire

Son épaisse vapeur et m'enlise

Au milieu de cette foule faisant choir

Mon coeur en transit au creux des valises

 

Je suis devenue tel un bagage à main

Que la vie ballote au gré de ses envies

Un cuir vivant malmené sans fin

Dont la chair se ternit par les averses de pluie

 

Le brouillard envahit le quai de son voile opaque

J'aperçois ma silhouette perdue qui s'éloigne

Fuyant mon âme et mon coeur prisonniers d'un sac

Celui de la vie et de mes erreurs qui m'empoignent.

 

Vim "Le quai de gare"

845884622 chemin de fer liban train a vapeur locomotive a vapeur partir vehicule
                      Photo du site Framepool
×