Le clown

Sur un trapèze abandonné
Il était là-haut et se balançait
Le corps voûté, tout recroquevillé
Dans un costume de couleurs passées

 

La foule criarde réclamait au clown ses yeux
Elle voulait tout de lui, même son sourire maquillé
Qu'il gesticule et la fasse rire un peu
Car elle était venue pour s'amuser

 

Tout là-haut, derrière son sourire décalé
Au coin de ses yeux fardés
Quelques larmes qu'il avait dissimulées
Sur ses joues endolories, perlaient

 

Mais cette foule agitée
Par la musique emportée
N'avait pas vu, qu'au-delà du clown perché
Était suspendu, un homme au cœur blessé.

 

Vim "Le clown"

B07bc56b1e7f97aa3ace20a62073b566

Photo du site pinterest.com