Cortège

Me voici debout, c'est l'heure
Je ne sais comment me tenir, c'est dur
J'ai le cœur ligaturé, en sueur
Parachute ascensionnel des émotions en levure.


Me voici debout, c'est le moment
J'ai l'impression de mourir bien qu'éveillée
Dépossédée de moi-même face à l'ultime instant
J'étouffe, ils arrivent pour te sceller.


J'ai la mâchoire ankylosée, mes lèvres pleurent
Je n'ai plus que mes yeux pour crier, hurler
Mon Amour, j'aurais voulu être ailleurs
J'aurais voulu fuir cette réalité.


Me voici debout, c'est l'heure
Je rentrerai seule, dans notre demeure.

                                                                                                                

Vim  "Cortège"

Cortège

×