Au coin d'une rue

Je n'ai perdu qu'une dizaine de dents

Heureusement que les mendiants étaient là, ils m'ont soutenu 

Je m'appelle "pauvre gamin de misère" du coin de la rue

Nom que me donnent les passants

Lorsqu'ils me voient malpropre, les habits troués

Pleurant une pièce, à manger

 

Abandonné depuis ma naissance

J'attends avec impatience

La source de tous mes malheurs

L'éperon qui me transperce le coeur

La pluie d'acide qui me dévore

Le fouet d'épines qui m'entaille dès l'aurore

 

Elle, une femme sur toute la terre

Vous, la cause de ma grande misère

Toi, ma propre mère

 

Je vais chaque jour sur les quais du port

Tu es là, tu viens me chercher, j'oublie les torts

D'un amour palpable contre ton cœur, tu me serres très fort

Mais ce n'est qu'un rêve le soir lorsque je m'endors

Sous les spots du ciel

Etalé dans les feuilles caramel

 

Tu as certainement le visage de l'indifférence

Je n'imagine pas de toi ma ressemblance

Qui suis-je pour toi ?

Je m'épuise, crie-le moi !

Un nuage de pollution devant un soleil enchanté

Une saleté sur un costume que l'on ne peut effacer

Une vilaine rature sur un papier doré

Une viande avariée que l'on n'ose consommer

Un vulgaire vieux torchon que l'on jette à la poubelle

Un enfant dont on ne veut guère de nouvelles.

 

Sache que dans la rue, je ne suis qu'un objet de pitié

Un animal de cirque attirant les regards dégoûtés 

Un coeur aimant que l'on n'aime pas

Une vie qui dans un coin ignoble s'éteindra. 

Lorsque la pluie tombe, venant doucement te caresser

Chacune de ces gouttes sont les larmes que j'ai pour toi versées

Je ne te demande alors qu'une chose maintenant :

Pense à moi tout simplement

 

Mourant de faim, de soif et d'amour

Affamé, sans force, j'attends désespérément ton retour

Lentement je sombre dans le mal-être

Je me vois sous terre au lieu d'y être

Je sens les nausées du mal de mère m'engloutir

La mélancolie gangrène mon coeur et me fait mourir.

Je m'appelais "pauvre gamin de misère" du coin de la rue 

Un coeur aimant que l'on n'aimait pas.

 

Vim  "Au coin d'une rue"

281404676686849454 dlf2q0o4 f

 Phot du site mikeschemistry.wordpress.com

×